Réinsertion des enfants
des rues de Lomé (Togo) 

ANGE s'investit auprès des enfants en difficulté de Lomé (Togo) pour les sortir de la rue et les scolariser. 

Soutenir Réinsertion des enfants
des rues de Lomé (Togo)

Contexte

Les "Amis pour une Nouvelle Génération d'Enfants" en abrégé A.N.G.E. est un projet de Fondacio au Togo qui s'est donné pour mission de défendre et de promouvoir les droits et intérêts des enfants. Son but est de réinsérer dans la société les enfants des rues et ceux en conflits avec la loi qui sont incarcérés à la Brigade pour Mineurs de Lomé. 

Le phénomène des enfants des rues prend de l'ampleur et devient de plus en plus inquiétant en Afrique. Au Togo, la dernière étude réalisée en octobre 2015 par l'Etat togolais recense 6 000 enfants vivant dans la rue dont près de la moitié dans la capitale. Le nombre d'enfants ou de jeunes livrés à eux-mêmes dans les rues de Lomé a considérablement augmenté pendant les dernières années. En cause, la crise économique qui sévit depuis plus de 15 ans au Togo, l'exode rural, l'éclatement de la famille et l'évolution de la notion de solidarité familiale traditionnelle mais aussi l'absence de politique publique pour prendre en charge les enfants ou prévenir le phénomène.

Cette augmentation du nombre d'enfants des rues s'est accompagnée d'une recrudescence de la délinquance juvénile dans certains quartiers de la ville. C'est pourquoi on enregistre aussi une hausse du nombre d'incarcérations au sein de la Brigade pour Mineurs, établissement pénitentiaire pour jeunes de 11 à 17 ans.  Depuis 2001, ANGE est au service de tous ces enfants pour les aider à sortir de la rue - souvent aussi de la délinquance - et leur permettre d'accéder à l'éducation, au premier emploi et à trouver leur juste place dans la société.

Tous les enfants sont suivis et pris en charge par des animateurs socio-éducatifs jusqu'à la fin de leurs études et leur entrée dans la vie professionnelle. Cet accompagnement sur la durée jusqu'à l'entrée dans la vie professionnelle est la spécificité d'Ange. Les enfants sont hébergés soit dans les centres d'accueil de Lomé ou de Dzogblakopé, soit dans des familles d'accueil ou encore réinsérés - quand cela est possible - dans leurs familles d'origine.

ANGE dispose de deux foyers qui ont chacun leur but spécifique :

  • Le Centre d'accueil et de transition « Dans la Maison de mon Père », situé à Lomé qui peut héberger 50 à 60 enfants simultanément le temps de faire des enquêtes sur la famille d'origine et de trouver une solution de réinsertion familiale (impossible dans certains cas). Les enfants sont scolarisés dans les établissements scolaires de Lomé et bénéficient quotidiennement au centre de séances de soutien scolaire et d'activités socio-éducatives,
  • Le centre d'accueil « Mon Refuge », créé en 2009 à l'écart de Lomé pour proposer une alternative aux cas les plus difficiles et prévenir le phénomène de fugue. Ce deuxième centre qui comporte une petite exploitation agricole peut accueillir 35 jeunes. Ces derniers sont scolarisés à proximité du centre et bénéficient comme à Lomé de séances de soutien scolaire et d'activités socio-éducatives, mais en plus, ils prennent part aux travaux de la ferme ce qui permet de les responsabiliser et de les former dans le domaine agricole.

En parallèle, deux autres activités sont développées pour aller à la rencontre des jeunes en difficulté :

  • Le projet de la Brigade pour Mineurs, qui contribue à l'amélioration des conditions de détention des jeunes incarcérés et propose un cadre d'apprentissage aux activités professionnelles artisanales. Certains jeunes sont confiés par le juge à ANGE à leur sortie de prison pour intégrer l'un des deux centres d'accueil du projet;
  • Le projet de La Rue : Le grand marché de Lomé, la décharge publique et la plage sont des lieux privilégiés pour rencontrer les enfants en rupture familiale totale et établir des contacts avec eux dans le but de les aider à prendre conscience des dangers de la rue et les amener à en sortir. Quand les enfants sont prêts, ils sont accueillis dans l'un des centres où commence alors le processus de réinsertion sociale et familiale.

Tous les enfants qui ont réintégré une famille (d'accueil ou d'origine) continuent à être suivis très régulièrement par ANGE pour éviter les rechutes et ils peuvent venir au centre quotidiennement afin de participer à toutes les activités qui sont proposées en dehors des heures d'école.

Bénéficiaires :  depuis sa création en 2001, ANGE a pris en charge et réinséré plus de 1900 jeunes ou enfants.

Budget annuel de fonctionnement (2020) : 246 700 euros dont 52 000 euros d'investissement

Réinsertion des enfants
des rues de Lomé (Togo) en image

Votre générosité nous permet d'entreprendre

MERCI POUR TOUT

Nos autres actions A l'international

Biblioteca Los Almendros (Chili)

Biblioteca Los Almendros (Chili)

A Huechuraba, commune au nord de Santiago, il y a une forte inégalité sociale et les quartiers à faible revenu bordent les secteurs à revenu très élevé et un centre d'affaires....

En savoir
Green Pastures (Asie)

Green Pastures (Asie)

 Te-Gyi est un petit village (95 familles - 500 habitants) situé près de Shwebo à deux heures de route de Mandalay au Myanmar. L'accès à l'eau et à l'électricité y est difficile et les villageois...

En savoir
JADE : lutte contre le SIDA (Togo)

JADE : lutte contre le SIDA (Togo)

 Au Togo, le VIH/Sida reste un véritable problème de santé publique malgré des résultats encourageants enregistrés ces dernières années. Ce pays reste le 3ème plus infecté de l'Afrique de l'Ouest.

En savoir
Projet agricole Sichem (Togo)

Projet agricole Sichem (Togo)

 Le milieu rural connaît d'importantes difficultés au Togo, dues notamment à l'utilisation de modes de production rudimentaires, sans souci des nuisances sur l'environnement. Ceci provoque un exode rural massif des jeunes...

En savoir
Reciclo (Chili)

Reciclo (Chili)

Le quartier, où se trouve le siège de Fondacio, à Huechuraba, ville au nord de Santiago, est dans une grande situation de vulnérabilité en raison de plusieurs problèmes (drogues, violence et criminalité, travail précaire, chômage,...

En savoir
Projet Oasis (Amrique Latine)

Projet Oasis (Amérique Latine)

Le projet « OASIS » est un projet de Fondacio Colombie créé en partenariat avec le Colegio Emilio Valenzuela en 2011 qui intervient au sein d'un bidonville situé au nord de Bogotá.

En savoir
YLDC (Asie)

YLDC (Asie)

Young Lives Development Center, en abrégé YLDC, est un projet d'éducation de base créé en 2015 par le réseau de Fondacio Asia qui s'appuie sur les anciens élèves de l'Institut de Formation de Fondacio en...

En savoir